Si « The Voice » n’existait pas, Yasmine Ammari l’aurait inventé, elle en voulait, elle en rêvait tellement! Cette belle et élégante jeune femme est en Algérie l’exception qui confirme la règle. Elle n’entre dans aucun moule de la chanson algérienne qui comme tout le reste connait le summum de la médiocrité. Non pas que les talons en Algérie n’existent plus mais c’est l’absence d’un savoir-faire professionnel et d’une véritable prise en charge qui font défaut. Pour s’en rendre compte, il suffit de suivre l’émission Al Han wa Shabab, un espace sensé faire découvrir au public le réservoir des jeunes talons.

Quand on regarde les clips de Yasmine Ammari, une évidence s’impose, la chanteuse ne trouve pas chaussure à son pied en Algérie ! La surface de sa voix est impressionnante, ses capacités vocales sont illimitées. Elle passe d’une note à l’autre, de l’aigu au grave en transitant par la Mezzo-soprano et elle le démontre à chaque interprétation dans « The Voice France » de cette saison. Seule la québécoise Céline Dion à la carrière internationale, a cette immense capacité de garder une voix homogène sur toute son étendue vocale.

Yasmine a prouvé qu’elle maitrise la technique du passage de la voix pleine à la voix de tête, comme Céline Dion, elle a une voix à la fois fluide et homogène sans cassure dans les graves ni dans les aigus, nous confiait ce matin un professeur belge de musique.

Si Yasmine a pratiquement chanté avant de parler, elle n’a pas trouvé en Algérie, ni les moyens techniques, artistiques et commerciales à la hauteur de son talon. Selon sa biographie, Yasmine est montée sur scène dès l’âge de 6 ans, elle met aujourd’hui tout son passé artistique en jeu pour tenter de décrocher une visibilité au–delà des frontières. The Voice France est sans conteste la voie qui va lui offrir l’occasion pour se lancer dans une vraie carrière.

Lors de son audition à l’aveugle à The Voice France , Yasmine Ammari a repris la chanson « Le dernier qui a parlé » de la chanteuse tunisienne Amina, elle lui a valu l’unanimité des quatre coaches!

Hier samedi pour son premier direct, Yasmine était solaire ! Elle a interprété la « Mama », une chanson culte du grand mastodonte de la chanson française, Charles Aznavour (voir vidéo ci-dessous ), Yasmine s’en est émue, elle a ému les coaches, le public et les millions de téléspectateurs que revendique Tf1. Yasmine a révélé la  diva qui est en elle…

Gageons qu’une grande maison de disque lui ouvrira ses portes pour la signature d’un premier contrat, un premier album, une première tournée…Si la chanteuse est entourée de vrais professionnels, elle deviendra en un rien de temps une diva aux œufs d’or que tout le monde voudra arracher, elle brillera de tous les feux, en France et à l’International pour devenir une star qui scintille au haut du firmament.

https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/videos/yasmine-ammari-ou-mamma-ou-charles-aznavour.html