Le premier satellite de communication algérien, Alcomsat-1, sur une orbite prédéfinie depuis le centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest), lancé par la chine le 11 décembre 2017 a été mis en service ce mois d’Avril 2018 rapporte le journal Chine Dailly.  

Le premier satellite de communications de l’Algérie, développé, construit et lancé par la Chine, a été mis en service ce mois-ci, selon China Great Wall Industry Corp., le maître d’œuvre du projet.

Une cérémonie de livraison en orbite de l’Alcomsat-1 a eu lieu au siège de l’Agence spatiale algérienne à Alger ce mois-ci, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Alcomsat-1 a été lancé en décembre 2017 au sommet d’une fusée porteuse Longue Marche 3B au Centre de lancement de satellites de Xichang dans la province de Sichuan, au sud-ouest de la Chine.

Il s’agit du neuvième satellite de télécommunication que la Chine a fourni aux pays étrangers et du premier projet de coopération spatiale entre la Chine et l’Algérie, a indiqué le communiqué.

Alcomsat-1 a été conçu et fabriqué par l’Académie chinoise des technologies spatiales, qui fait partie de China Aerospace Science et Technology Corp., et est basé sur la plate-forme satellitaire DFH-4.

Avec un poids au décollage de 5,2 tonnes métriques et une durée de vie de 15 ans, le satellite sera utilisé pour une grande variété de services publics tels que la télédiffusion, les communications d’urgence, l’enseignement à distance et l’augmentation de signal par satellite.