Le ministère algérien de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, dirigé par Houda-Imane Faraoun, a signifié de manière impérative au directeur général de l’UGTA, Abdelmadjid S. Saïd, de rembourser des aides accordées durant toute la période du règne de Bouteflika.

C’est le directeur chargé de la gestion de la direction de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique de la wilaya d’Alger qui a adressé un courrier au secrétaire général du ministère de la PTTN, pour l’informer qu’au moins 10 syndicalistes et syndicalistes retraités ont reçu une signification de mise en demeure pour les sommer de rendre les prêts dont ils avaient bénéficié depuis l’an 2000.

Les syndicalistes concernés et cités nommément, (*voir liste ci-dessous), ont bénéficié de montants faramineux allant de 3.000.000 DA et 10.000000 DA par personne.

Est-ce le début du démantèlement d’un réseau bien installé dont les ramifications ont infecté le tissu d’un syndicat boiteux dépendant d’un gouvernement boiteux au sein d’un état boiteux dont le maitre d’œuvre n’est autre qu’Abdelmadjid S. Saïd ? Affaire à suivre…

CNP NEWS.

*Liste de quelques bénéficiaires des prêts :

  • Mohamed Hamlaoui et son épouse Rachida Chataoui
  • Mohamed Filali
  • Sid-Ali Kalis
  • Mohamed Tchoulak
  • Djamel Khamis
  • Meslem Nachadi
  • Djamel Bellak
  • Mohamed-Nadjib Bouziane
  • Toufik Dakak