Elle serait née à Alger en 2013 au forceps après beaucoup d’efforts et de tergiversations. Radio M est une webradio francophone au slogan bien modeste : « Radio M, la petite radio du grand Maghreb ». Nous l’avons volontairement inversé dans notre intitulé car elle nous a semblé une radio raisonnable comme tous les projets alternatifs et tant pis pour le Maghreb, petit il l’est et le restera tant qu’il ne s’est pas réconcilié avec lui-même.

Radio M est basée dans la capitale algérienne, son studio modeste renseigne sur son indépendance financière. Comme tous les médias privés, elle vit grâce à des sponsors privés. Elle fait plutôt dans la qualité et la fraicheur puisque ses émissions sont éclectiques et ses animateurs jeunes, elle échappe pour l’instant au modèle de télévisions algériennes de bazar. Ni langue de bois, ni chita, mais un recul nécessaire pour mieux appréhender l’actualité algérienne et maghrébine. Radio M rejoint ces radios alternatives qui sortent de terre partout dans les 4 continents.

Enfin une équipe de journalistes qui a compris que servir la profession que de s’en servir est le rôle naturel d’un média ! Les animateurs de Radio M donnent le sentiment de ne pas agir sous la contrainte de l’argent ou de la propagande. Leur but est clairement différent, toute leur énergie est mise au service de la société civile. Un service, certes, très politique : influencer l’opinion publique, établir un consensus et accroître la démocratie.

Un seul bémol, il existe déjà une pléiade de radios qui portent le même nom, sinon, il n y a pas encore grand-chose à redire, il faut juste aller cliquer sur ce lien et jugez-en par vous-mêmes : http://www.radio-m.net/

Lila Haddad.