L’ancien chef du haut comité de la Mecque, Cheikh Ahmed Al Ghamidi, a déclaré avant-hier au journal saoudien El Yaum ElSabie, que le voile n’est pas obligatoire pour toutes les femmes, mais fut une obligation uniquement pour les épouses du Prophète.  Il a précisé que ceci est l’avis de la majorité des savants et ce fut l’œuvre des Apôtres (Al Sahabah).

Le Cheikh Al Ghamidi a confié à un autre média, le journal koweïtien Al Anbah, qu’il n y a aucun mal à ce que les femmes des pays du Golfe se dévoilent et se maquillent et qu’elles devraient publier leurs photos sur leur compte Facebook et d’autres réseaux sociaux.

Il a aussi affirmé qu’il est permis aux hommes de regarder le visage d’une belle femme, de la courtiser et la connaitre avant le mariage. Il a appelé à privilégier et à encourager la mixité durant la célébration des mariages, baptêmes et d’instaurer le principe de la mixité au travail, dans les écoles, universités, les transports en commun, etc…

L’ancien chef du haut comité de la Mecque a souligné par ailleurs que les femmes ne sont pas responsables des comportements et agissements des hommes et que chacun devra être responsable de ses actes dans le cadre d’une loi juste et pérenne.

Il faut dire que ce qui est un acquit et un simple détail pour les femmes du Maghreb et du Proche orient, pour les femmes des pays du golfe, la bataille du voile ne fait que commencer et le nouveau héritier du Trône des Al Saoud y est certainement pour quelque chose. Le Prince Salmane d’Arabie entend bousculer les mœurs et permettre dans la foulée à la femme saoudienne de retirer le voile si elle le désire.

CNP NEWS.