C’est décidé enfin, l’armée va reprendre du service. Le général de corps d’Armée Ahmed – Gaid SALAH », rappelle à l’ordre le petit Caïd qui fait la pluie et le beau temps depuis 2013. « Saïd Bouteflika a franchi toutes les lignes rouges, il est entrain de souiller l’honneur de la République », dira franchement un ancien attaché militaire.

A croire cet officier supérieur, le temps est venu pour remettre de l’ordre au Palais d’El Mouradia. Saïd Bouteflika traine trop de casseroles, la dernière en date est le démenti des déclarations de l’ex-président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme, Farouk Ksentini.

Comme par son habitude, Saïd Bouteflika agit souvent de manière impulsive et désorganisée. Il a dû dicter à la hâte un communiqué pour le moins indécent traitant Ksentini de menteur. Mais comme nous le disions dans une précédente édition, des proches de Farouk Ksentini ont affirmé que ce dernier a bien eu un entretien avec le président Bouteflika dans sa villa médicalisée de Zéralda. Désormais les informations de première main qui sont parvenues aujourd’hui à CNP NEWS confirment clairement la version de Farouk Ksentini.

Mais au-delà de ces chicaneries, l’institution militaire et à sa tête le général de corps d’Armée Ahmed – Gaid SALAH », semble décider à mettre fin à l’anarchie qui règne à tous les niveaux du pouvoir. « Saïd Bouteflika constitue un réel danger pour la survie de la République, l’armée doit agir et elle va agir », dira l’ancien attaché militaire.

Saïd Bouteflika, 59 ans, est le benjamin d’une flatterie de 5 frères : Abdelaziz, président, feu Mustapha, médecin, Abdelhak dit Nacer, chef de cabinet au ministère de la formation professionnelle, Abdelghani, avocat et enfin le petit dernier, Saïd, sans profession.

CNP NEWS