Sources: AFP,  CNP NEWS et APS:

Le président français Emmanuel Macron a indiqué mardi qu’il se rendrait en Algérie le 6 décembre, pour la première fois depuis son élection en mai, une visite qui n’a pas été confirmée officiellement à Alger.

  1. Macron a fait cette annonce de manière impromptue lors d’un déplacement à Tourcoing (nord), en répondant à l’interpellation d’un habitant lors d’un bain de foule.

L’agence d’Etat APS a annoncé, dans une très brève dépêche publiée après les propos de M. Macron, la visite du président français en Algérie le 6 décembre, en citant -fait très rare- une simple « source autorisée » au sein du ministère des Affaires étrangères.

« Suite aux consultations entre les institutions algériennes et françaises compétentes, la visite en Algérie du président de la République française, M. Emmanuel Macron, a été fixée pour le 6 décembre », a indiqué cette source anonyme à l’APS.

En mai, le président algérien Abdelaziz Bouteflika avait félicité M. Macron pour son « élection bien méritée », affirmant que le peuple français avait « distingué un ami de l’Algérie ».

Emmanuel Macron avait suscité la polémique en France pendant la campagne présidentielle en qualifiant, lors d’un déplacement en Algérie, la colonisation française de « crime contre l’humanité ».

Un mois après sa prise de fonctions en mai, M. Macron s’était rendu au Maroc, voisin et rival de l’Algérie, et il avait fait part de son intention de se rendre « rapidement » à Alger.

Cette visite en Algérie du président français a été évoquée à plusieurs reprises ces derniers mois, sans jamais se concrétiser jusqu’ici.

En février, une visite à Alger de la chancelière allemande Angela Merkel avait dû être « reportée » à la dernière minute. Le chef de l’Etat algérien, qui apparaît rarement en public et devant les médias officiels seulement, n’a depuis reçu publiquement que son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, fin mars, et le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, en octobre.

AFP

Si cette information se confirme, la grande question serait de savoir si le 6 décembre 2017,   Abdelaziz Bouteflika sera en état d’éveil pour pouvoir recevoir Emmanuel Macron le temps d’un tournage télévisuel par les caméras de l’ENTV ou sera en état de sédation, coma artificiel, comme c’est le cas régulièrement, et par conséquent la visite d’Emmanuel Macron sera annulée purement et simplement comme ce fut le cas avec Angela Merkel.

Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, impotent, aphone par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) survenu en 2013.

CNP NEWS.