L’opposant politique et Monsieur anti-corruption, l’algérien Rachid Nekkaz a été brutalisé et roué de coups ce matin vendredi par un des fils de l’ancien secrétaire général du Front de Libération national. Les faits se sont produits devant une résidence des Saâdani dans la ville huppée de Neuilly-sur-Seine, à l’ouest de Paris.

Rachid Nekkaz, le sang maculant son visage sur une vidéo publiée sur Facebook et You Tube, il s’écriait « Chers compatriotes, regardez de vos yeux, soyez témoins, le fils de Ammar Saâdani a tenté de m’assassiner. C’est un criminel !… » s’écria-t-il.

Rien ne dit encore que l’agresseur est le fils de Saâdani ou un proche de ce dernier. La police a embarqué l’agresseur, le visage couvert par un pull et l’est conduit au poste de police de Neuilly.

Dans une seconde vidéo posté par le frère de Rachid Nekkaz, on voit la victime allongée dans une ambulance, le visage ensanglanté, les lèvres enflées et des dents manquantes, adjurant le peuple algérien à se réveiller pour en finir avec le régime des Bouteflika.

Opposant farouche au régime totalitaire d’Alger, Rachid Nekkaz est connu pour s’être engagé à faire la lumière sur les biens mal acquis du clan du président Bouteflika au pouvoir depuis 1999. Il fait régulièrement des sorties caméra en main en avisant via Facebook du lieu, date et heure de son passage dans des quartiers de la capitale française pour filmer et prendre des photos des villas et appartements de la caste au pouvoir acheté par l’argent détourné.

CNP NEWS.