Il faut d’abord rappeler que si des images intentant à la dignité personnelle de Bouteflika circulent sur la toile, cela est le fait de la seule responsabilité de son frère Saïd qui a choisi de gérer seul la communication et l’image du président, allant ainsi à l’encontre de toutes les lois de l’État algérien et des valeurs du peuple algérien. Faut-il relever en ce sens que Saïd Bouteflika n’est investi d’aucune fonction officielle l’autorisant à maltraiter le chef de l’État en prenant la liberté de disposer du corps du président par le seul fait du lien familial. Par conséquent, tous ses actes et ses agissements au nom de l’État algérien, constituent dès lors des délits graves punissables par les lois en vigueur.

S’agissant de la rédaction de CNP NEWS, elle ne publiera plus de photos du président Bouteflika entamé et diminué par la maladie pour préserver sa pudeur personnelle. On ne verra plus sur CNP NEWS des photos de Bouteflika au regard figé, aux mains chevrotantes, à la bouche béante, aux lèvres bavantes et aux gestes incontrôlés.

La rédaction de CNP NEWS a donc pris la ferme décision en toute collégialité de ne plus publier des photos d’Abdelaziz Bouteflika dans des postures qui portent atteinte à la dignité de la personne humaine de Bouteflika et à l’image de l’Algérie et des algériens.

Désormais, quand il s’agira de traiter de l’actualité qui concerne Abdelaziz Bouteflika, la rédaction de CNP NEWS agrémentera ses articles d’anciennes photos du président encore jeune et plein de vie.  

Notre démarche consiste à séparer la personne de Bouteflika et le président Bouteflika.

En revanche, la rédaction continuera d’informer, d’analyser, de critiquer, de s’insurger, de s’indigner et de dénoncer en toute liberté, la gabegie généralisée dont les principaux responsables sont le président Bouteflika et son clan.

Tout n’est pas communicable n’importe comment, à n’importe qui et n’importe quand. Il est des situations qui exigent une discrétion et une retenue.

CNP NEWS