Une nouvelle chaîne privée, a été lancée ce week-end. Un petit événement dans un pays qui ne comptait jusqu’ici qu’une seule télévision privée (M6).

baptisée Télé Maroc, cette chaîne généraliste satellitaire, disponible sur Nilesat, diffuse pour l’instant des programmes exclusivement en arabe classique et en darija, l’arabe dialectal marocain.

« Le plus important pour moi est de faire une télévision qui parlera aux Marocains. Nous ne servirons aucun agenda particulier », explique son créateur, le journaliste de presse écrite Rachid Niny.

Pour contourner les règles en vigueur au Maroc concernant la création de chaînes privées, Télé Maroc diffuse depuis Madrid. Si le siège social est en Espagne, la chaîne dispose bien de locaux au Maroc, notamment à Casablanca. « C’est donc une chaîne de télévision légalement espagnole avec un contenu marocain », selon Rachid Niny.

Depuis 2006, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), gendarme de l’audiovisuel marocain, a lancé deux appels d’offres à destination des chaînes privées, mais n’a octroyé qu’une seule licence, attribuée à la chaîne d’information Medi 1 TV. Dans le même temps, 14 chaînes de radio privées ont été autorisées.

Pour Rachid Niny, il n’était pas question d’« attendre que la HACA libère enfin le champ audiovisuel. Il faut oser ailleurs et créer des chaînes libres et indépendantes ». Il espère que Télé Maroc va « inspirer d’autres confrères ou hommes d’affaires à faire de même ».

Initiateur de ce projet préparé depuis deux ans, Rachid Niny est célèbre au Maroc pour ses chroniques acerbes. Il est également connu pour avoir été incarcéré durant 12 mois, entre 2011 et 2012, condamné dans des circonstances floues pour « atteinte à la sécurité du pays et des citoyens ».

CNP NEWS, Agence Ecofin