L’homme de lettres algérien de stature internationale, Rachid Boudjedra, 75 ans, a été torturé, humilié, forcé à crier «  Allahou Akbar », par des terroristes qui animent une émission de télévision qui consiste à piéger des femmes et des hommes publiques, sur  Ennahar TV, une chaîne algérienne privée financée par le pouvoir en place pour faire diversion des vrais problèmes de l’Algérie, un pays agonisant au bord de l’implosion.

Rachid Boudjedra, faut-il le rappeler, est le 2ème écrivain algérien le plus traduit dans le monde après Yasmina Khadra. Il est notamment l’auteur de « La Répudiation » et de « L’Escargot entêté ». L’auteur a été aussi un militant de la première heure durant la guerre d’indépendance. Il a été condamné à mort par les dirigeants du Front islamique du salut au début des années 1990. L’écrivain avait suscité la polémique quand il a annoncé en 2015 son athéisme sur une chaîne de télévisons privée algérienne.

« Aujourd’hui les télévisions de Kawar Wa Ati Llaâwar, كوّر و اعطي للعور ont dépassé toutes les limites. Ce qui s’est produit avec Monsieur Boudjedra est un acte terroriste, il faut organiser une marche pour exiger la fermeture d’Ennahar », écrira très choquée la journaliste Lila Haddad sur sa page facebook. On lira aussi dans un tweet de Kamel Daoud, « Ennahar est un appareil d’avilissement généralisé de l’Algérie. Instrument d’une prise d’otage, d’un chantage ».

Ennahar TV engraisséE par le régime en place

Aujourd’hui des milliers de voix s’élèvent pour inviter à la mobilisation de l’ensemble des algériens pour appeler à la fermeture de cette télévision engraissée par le régime en place. « Si les autorités compétentes ne prennent pas les mesures adéquates, il faut appeler les consommateurs algériens à boycotter toutes les marques des produits qui confient leurs publicités à Ennahar TV. De cette manière elle finira par tomber d’elle-même. », affirment des militants des droits de l’Homme.

Il va de soi que les intellectuels algériens, dignes de ce nom, devront se solidariser sans conditions avec l’écrivain Rachid Boudjedra, en exigeant la traduction du directeur Anis Rahmani devant le tribunal correctionnel.

Exigeons le retrait de la vidéo d’Internet!

CNPNEWS se solidarise avec l’écrivain Rachid Boudjedra et lui assure toute son empathie et son total soutien et appelle tous les Algériens à exiger le retrait de la vidéo d’internet. Ennahar TV a porté atteinte à la dignité et à l’intégrité morale et physique de Monsieur Boudjedra et par-delà, à toute la communauté intellectuelle algérienne.

Ferhat Oulhoucine.