L’ex-ministre, président du parti  » En marche » et candidat à l’élection présidentielle française, Emmanuel Macron, s’est dit follement amoureux de l’Algérie. Il l’a crié sur tous les toits de la casbah d’Alger lors de sa récente visite en Algérie. Pour prouver son attachement aux Algériens, il a déposé une gerbe de fleurs au Mémorial du soldat inconnu de Riadh El Feth. Il a avoué que son pays a perpétré un crime contre l’humanité durant la guerre d’Algérie mais a fait marche -arrière en rentrant chez lui. Il a lissé ses propos en focalisant uniquement sur « L’atrocité de la colonisation ». Il n’est donc plus question de crime mais d’atrocité. Pourtant il était clair et audible lors d’une interview accordée à une télévision algérienne:  » la colonisation a été un crime contre l’Humanité ».

L’Algérie de Macron, c’est Roger Hanin, Notre-Dame d’Afrique et le 5ème mandat

A Alger, pour manifester la bonne foi de ses déclarations , Emmanuel Macron a visité la basilique Notre-Dame d’Afrique, a rendu hommage à Roger Hanin, a confirmé l’alacrité du président Bouteflika, a annoncé soutenir la 5ème candidature de ce dernier. En somme, il veut réconcilier la France et l’Algérie, « En choisissant de venir en Algérie durant la campagne présidentielle française, mon ambition est de souligner l’importance de votre pays et de réaffirmer la force des liens qui nous unissent » a affirmé le candidat de « En Marche » !

Rachid Ahrab, fils de partisan de l’Algérie française, à la tête d’une ARTE franco-algérienne

Après une série de déclarations tous à azimuts, Emmanuel Macron, Candidat à l’élection présidentielle française, a dit vouloir éduquer et former les Algériens. Pour le volet économique et commercial, il compte écouler les invendus de la France dans le marché algérien, entendez, favoriser et amplifier la corruption avec la même équipe au pouvoir. Au plan cultuel, Macron veut créer une chaîne de télévision franco-algérienne à l’instar de la chaîne franco – allemande ARTE, un cocktail ENTV/ France télévision au goût de la langue de bois.

L’ancien présentateur et journaliste Rachid Arhab, (pour ne pas utiliser un terme courant, fils de harki), disant dont le père croyait à une Algérie française, sera à la tête de la Arte franco-algérienne, a reconnu un membre de la délégation qui a accompagné Macron à Alger.

Marche avant ou Marche arrière?

Après avoir parcouru l’ensemble des départements de la métropole, les départements d’Outre-mer, Emmanuel Macron a poussé sa marche jusqu’en Algérie, une marche à reculons puisque dès son retour à Paris et sous la pression médiatique et politique, il a cédé. Son coup de foudre pour l’Algérie n’a duré que le temps d’une déclaration.

CNP News.