Enfin un peu de baume aux cœurs des Franco-Algériens qui représentent pourtant la plus grande communauté de France, se sont exclamés tous ceux qui se sont laissés prendre le pouls par le correspondant de CNP News à Paris ! « A cause de sa double nationalité, elle ne sera jamais ministre de la recherche scientifique en Algérie ! » narguent les uns et les autres.

Le grand Prix Jacques Herbrand 2016 décerné par l’Académie française des sciences, a récompensé la physicienne Jasmine Amhis pour l’ensemble de ses travaux de recherches. Ce qui fait d’elle, la première Algérienne, Maghrébine, Arabe et Musulmane à recevoir le Prix Jacques Herbrand depuis sa création en 1996.

Jasmine Amhis, est une algéroise âgé de 35 ans. Elle a décroché en 1999 un Bac scientifique et a rejoint directement Paris pour y poursuivre des études universitaires. Après un doctorat en sciences physiques, elle quitte Paris pour la Suisse afin d’effectuer des études postdoctorales à l’école polytechnique fédérale de Lausanne avant de retourner de nouveau à Paris pour y travailler.

Il faut préciser que le Grand prix Jacques Herbrand, créé en 1996, est un prix décerné par l’Académie française des sciences à des les jeunes chercheurs (moins de 35 ans). Depuis 2003, le Prix est attribué alternativement en mathématiques et en physique. Il est doté de 15 000 euros et récompense des jeunes chercheurs dont les travaux auront été jugés utiles au progrès des sciences mathématiques et physiques ou de leurs applications pacifiques. Ce prix est nommé en l’honneur de Jacques Herbrand, mathématicien et logicien français né en 1908, et décédé accidentellement en 1931. Il avait à peine 23 ans .

CNP NEWS.

Chargée de recherche CNRS au laboratoire de l’Accélérateur Linéaire – LAL (UPSud/CNRS), Yasmine Amhis, a contribué de façon essentielle à l’expérience LHCb au CERN qui a trait à la physique des quarks lourds. Ce domaine est prometteur pour l’étude des déviations par rapport au modèle standard et aussi pour la compréhension du mécanisme responsable de la violation de la symétrie matière-antimatière CP. Source : http://www.actu.u-psud.fr/fr/recherche/actualites-2016/trois-chercheurs-de-paris-sud-distingues-par-l-academie-des-sciences.html.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

80 + = 86