Le maître – mot de la réunion mensuelle du bureau politique de Talaie El Houriet a été les élections. Les échéances des élections communales et législatives prévues pour 2017 qui approchant à grands pas, semblent loin d’altérer la sérénité des responsables du parti qui s’attellent à étudier l’inévitable question de la participation.

Dans son communiqué de ce jour, le parti fustige le régime en place « Cette année encore, la rentrée sociale s’effectue dans le contexte de la persistance de l’impasse politique, de l’aggravation de la crise économique et de l’accumulation des signes annonciateurs d’une déstabilisation sociale du pays. »

Le parti remet en cause l’honnêteté des dirigeants actuels quant à l’organisation d’élections démocratiques et transparentes et souligne, en substance, que le régime politique en place se prépare à donner un nouveau souffle à la tricherie politique et à la fraude électorale et s’accommode du déni de la réalité d’une impasse politique, laquelle heurte frontalement les intérêts de la Nation toute entière »

Talaie El Houriet dénonce avec force l’extrême gravité de la situation socioéconomique et doute des capacités du régime à régler la crise. Le parti que préside Ali Benflis ne se fait aucune illusion quant à une réelle existence d’un quelconque nouveau modèle de croissance prétendu par les détenteurs du pouvoir et n’est pas du tout sûr de l’existence-même de ce projet « Le contenu réel du nouveau modèle de croissance qui a été annoncé semble compter parmi les secrets d’Etats les mieux gardés »!

Alors que la fièvre gagne les principaux partis politiques de la majorité comme de l’opposition, Talaie El Houriet a décidé de prendre d’abord le pouls de ses militants au travers d’une large consultation des structures locales, avant d’annoncer sa position sur sa participation ou non aux prochaines échéances  électorales.

CNP NEWS