Les avocats d’El Khabar se retirent définitivement de l’affaire pour pouvoir répondre favorablement aux exigences du juge de Bir Mourad – Rais, Mohamed Dahmane. Ce dernier avait demandé au collectif composé d’une quarantaine d’avocats de défense d’El Khabar, de se dé-constituer individuellement. Le juge a effet considéré qu’étant donné que les avocats se sont constitués individuellement, ils doivent, par conséquent, se dé-constituer individuellement. Mohamed Dahmane a par ailleurs donné aux avocats d’El Khabar la date butoir du 4 juillet pour valider leur retrait de l’affaire.

Maître Berghel, membre du collectif d’avocats de la défense, a qualifié la justice algérienne de dépendante des injonctions que lui dicte le pouvoir en place. Il a déclaré: « Le verdict est scellé puisqu’il est dicté à l’avance par les détenteurs du pouvoir en place », et de poursuivre « s’agissant de nous, nous ne pouvons assurer une défense face aux violations répétées des lois en vigueur »

Les avocats d’El Khabar ont annoncé lors d’une conférence de presse à Alger qu’ils se retirent définitivement de l’affaire pour dénoncer un procès « politique » dont le verdict est déjà décidé par une justice qui obéit aux ordres du pouvoir exécutif. Ils ont tenu à poser ce geste afin de « décrédibiliser une justice partiale ».

CNP NEWS