La nouvelle a été confirmée ce matin lundi à notre correspondant par le cabinet du Bourgmestre (Maire) de Liège au sud de la Belgique. Un arrêté a été signé pour la fermeture de la mosquée radicale « Markaz Attawhid ». Motif invoqué : troubles à l’ordre public basé sur des faits de terrorisme constatés dans le chef de certains fidèles fréquentant le centre islamiste. Les deux frères qui gèrent la mosquée ont été auditionnés et n’ont pu apporter aucun élément pour contredire les faits qui étaient reprochés au centre avons – nous appris de sources bien informées.

Les autorités belges se sont basées sur un rapport transmis par le parquet de Liège qui fait état de faits graves. En effet, quatre personnes jugées et condamnées pour activités terroristes ont fréquenté de manière assidue la Mosquée « Markaz attawhid ». Une cinquième est actuellement en appel de sa condamnation, tandis qu’une sixième est en attente de son procès. Cette sixième personne est déjà tristement célèbre puisqu’il s’agit de Mohamed Bakkali, proche de Salah Abdeslam, soupçonné d’être l’un des logisticiens des attentats de Paris.

Cette décision constitue une grande première en Belgique et pourrait bien créer une nouvelle jurisprudence en la matière.  Désormais les Bourgmestres qui ont sur leur territoire une mosquée réputée radicale et qui est ou était fréquentée par des personnes condamnées pour terrorisme, pourraient avoir un outil pour la faire fermer.

CNP NEW