La députée britannique Jo Cox, brutalement tuée jeudi dernier dans le nord de l’Angleterre, a ému le monde entier. Âgée de 41 ans et mère de deux enfants, Jo Cox a été tuée en pleine rue dans la petite ville de Birstall, dans sa circonscription du nord de l’Angleterre. Selon le quotidien The Sun, elle aurait été touchée par trois balles et sept coups de couteau. Le meurtrier présumé, Tomas MAIR, aurait crié «Britain first» (« La Grande-Bretagne d’abord ») lors de l’attaque.

On ne dira pas que Tomas MAIR est un terroriste, on ne dira pas non plus que Joe COX avait fait de la cause Palestine sa première cause.

Avant d’être élue députée, Jo COX avait passé les premières années de sa carrière à travailler pour des organisations non gouvernementales, elle avait une passion pour la justice sociale et l’égalité. Elle se battait bec et ongle pour la cause palestinienne, elle avait initié d’innombrables actions pour appeler à lever l’embargo contre Gaza. Jo COX était une femme animée par un idéal pour une société dans laquelle les gens peuvent se sentir bien dans leur différence. Le terroriste Tomas MAIR a tué la vie et la démocratie, Jo COX incarnait les deux.

CNP NEWS