Douze personnes suspectées de préparer un attentat ont été privées de liberté en Belgique dans la nuit de vendredi à samedi. Le parquet fédéral a confirmé l’information.

Une quarantaine de perquisitions ont été effectuées durant la nuit d’hier vendredi et ce matin samedi sur l’ensemble du territoire belge, et surtout dans la capitale, dans le cadre d’une vaste opération antiterroriste.

Selon l’agence de presse belge BELGA,  une écoute téléphonique concernant des attaques imminentes sur Bruxelles aurait déclenché l’opération. Les lieux de rassemblement engendrés par les diffusions des matchs des Diables rouges sont des cibles potentielles, mais au même titre que tout autre grand rassemblement (centre commercial, gare, etc..), précise une source judiciaire belge.

Le parquet n’a pas donné l’identité des suspects mais certains d’entre–eux seraient belges et français d’origine algérienne et marocaine.

CNP NEWS