Tristesse et émotion d’apprendre que Muhammad Ali* n’est plus. Tout le monde va parler du « rumble in the jungle », son combat victorieux contre Foreman à Kinshasa en 1974.
Je préfère penser à deux choses. D’abord, son engagement et son refus d’aller au Vietnam.
Ensuite, son combat contre Frazier en 1975 à Manille, le fameux « thriller ». Imaginez un gamin de onze ans, réveillé par son père tard dans la nuit pour pouvoir suivre ce combat rude, âpre, où les commentateurs de la télévision française étaient ouvertement pour Frazier. Et, pour finir, la victoire du Greatest ! Un souvenir inoubliable.
Jamais aucun autre boxeur ne détrônera son aura et sa légende.

* Muhammad Ali — nom couramment retranscrit en français Mohamed Ali ou Mohammed Ali — né le  17 janvier  1942 à Louisville, au kentucky, et mort le 3 juin 2016 à Scottsdale, en Arizona, est un boxeur américain évoluant en catégorie poids lourds . Né sous le nom de Cassius Marcellus Clay, Jr., il le change en Mohamed Ali à l’âge de 22 ans après avoir rejoint la Nation de l’Islam en 1965. Il se convertit à l’islam sunnite en 1975.

Akram BELKAID.