Les syndicats qui proposaient de refaire les matières touchées par la fraude auront eu gain de cause si l’on croit des sources proches du Ministère de l’Éducation qui ont indiqué que le gouvernement a décidé in fine de refaire les épreuves concernées par la fraude massive à partir du mardi 19 juin 2016
Plus de 850 000 jeunes Algériens étaient appelés à passer, du 29 mai au 2 juin, les épreuves du baccalauréat déjà marquées par des controverses, dès le 14 juin près de 40% en filières scientifiques pour la plupart, repasseront leurs examens.
Le ministère de l’éducation, avons-nous appris, a lancé des investigations au niveau de certains centres d’examens pour identifier les auteurs des fuites. Une trentaine de personnes auraient été interpellées, retracées grâce à leurs adresses IP.
CNP NEWS